Cinquante marathons et quelques bêtises

Cinquante_marath_51cd4336d17cc.jpg

Format

148×210

Pages

256

ISBN

9782823103694


Prix unitaire

20,30 €



Présentation

D’abord un kilomètre, puis deux, puis cinq… puis… un premier dossard, le frisson de la compétition, cette sensation de fierté d’intégrer une communauté… et quelques mois après, c’est la rencontre avec le mythe, la légende, le premier marathon !

Ensuite, c’est un subtil engrenage, une spirale sans fin, la rencontre d’autres accros, le partage de ce qu’il faut bien identifier comme une gentille addiction… celle qui amènera à expérimenter de bien plus longues aventures… les « bêtises ».

Ainsi, à 54 ans et en quinze ans de pratique, j’ai couru à ce jour (entre autres) cinquante marathons, dont la moitié ces quatre dernières années, un peu partout dans le monde. Certains pour le « chrono », d’autres pour la découverte d’une ville ou d’un pays, certains pour lever des fonds pour une bonne cause, ou encore simplement pour la fête.

Au fil du temps, j’ai fait grâce à ce merveilleux sport de simples mais magnifiques rencontres, vécu des moments intenses et profonds. Il faut bien avouer que cela a un peu changé ma vie…

De Paris à Québec, en passant par Tromso, Kourou, New York, Chamonix, Molsheim ou Pauillac, à vos chaussures… suivez-moi !

Né en 1958, ancien ingénieur chimiste reconverti avec bonheur dans la gestion des systèmes qualité, Dominique Laurent a toujours détesté la course à pied… jusqu’à ce qu’il s’y mette, à la suite d’un  » pari du dimanche  » avec un ami.

Ainsi en 1997, à 39 ans, il participe à sa première course, les 10 km de sa ville. Depuis, l’esprit de compétition aidant, il n’a jamais arrêté, alors que son ami, lui…


Runnindoum


Né en 1958, ancien ingénieur chimiste reconverti avec bonheur dans la gestion des systèmes qualité, j'ai toujours détesté la course à pied… jusqu’à ce que je m'y mette, à la suite d’un « pari du dimanche » avec un ami. Ainsi en 1997 à 39 ans je participe à ma première course, les 10 km de ma ville. Depuis, l’esprit de compétition aidant, je n'ai jamais arrêté, alors que mon ami, lui…. En 1999 je cours mon premier marathon, et depuis, ma pratique devenue peu à peu « addictive » et partie intégrante de mon équilibre m'apporte expériences, rencontres et découvertes, tant intérieures qu’avec le monde qui m’entoure. C’est ainsi que je m’aligne une cinquantaine de fois sur la distance mythique un peu partout sur la planète, et m’essaye peu à peu à quelques épreuves plus longues. Hélène, ma patiente épouse, si loin du monde de la compétition, a fini par céder et a couru quelques marathons pour les partager avec moi ; mes enfants ont couru, et courent parfois encore… Désormais, chaque matin en me levant je me demande si et quand je vais aller courir ; chaque fin d’année je planifie une nouvelle année de course en rêvant aux merveilleux moments que ce sport si simple et si épuré va encore pouvoir m'offrir…


5.00 sur 5

1 avis pour Cinquante marathons et quelques bêtises

  1. 5 sur 5

    :

    Quand on commence, on ne s’arrête pas! Très sympa, c’est un excellent divertissement, un témoignage émouvant, un très bon moment à passer au côté d’un sportif et d’un homme de cœur.

Ajouter un avis

Ajouter un Avis

  • Mon panier

  • Moyens de paiement

    • Paiement en ligne sécurisé