Réflexivité fondamentale de notre relation au monde

Version

ISBN

Pages

Format

25,90 



Quantité

Présentation

La découverte de la règle logique et méthodologique ayant donné naissance aux sciences a ouvert le domaine physique à la connaissance. Mais la compétence de cette méthode ne va pas au-delà du domaine physique : elle n’est pas applicable au domaine psychique. Le corps psychique a le même « degré de réalité » que le corps physique, mais il est d’une autre nature et ce sont d’autres lois qui président à son fonctionnement. En réduisant la réalité physique à l’expression de ses propriétés intrinsèques, la connaissance scientifique a éliminé toutes les autres.

C’est ainsi que la fleur, qui était auparavant un spectacle merveilleux et fugace aux fragrances émouvantes, est devenue banalement un organe porteur de graine, laquelle aurait pour seule finalité d’assurer la perpétuation de l’espèce… Et, comme pour la fleur, c’est l’ensemble des données sensibles qui se sont retrouvées « disqualifiées » et non avenues… Il est urgent de faire l’inventaire des besoins du corps psychique car c’est sur le corps physique qu’il « somatise » tous ses mal-être.

Le confort matériel a assoupi les consciences, tari les sources de la spiritualité, et dégradé la relation sociale. Traiter l’autre « aimablement » serait le convaincre qu’il est une personne « aimable », qu’il appartient à une communauté humaine chaleureuse et solidaire à laquelle il doit respect et vérité… « Remettre » le devoir de courtoisie dans le surmoi de chacun serait donc un premier pas vers une amélioration substantielle de la relation sociale…

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Réflexivité fondamentale de notre relation au monde”

  • Mon Panier

  • Moyens de paiement

    • Paiement en ligne sécurisé