L’homme qui mourait souvent

Format

ISBN

Pages

Version

,

Prix unitaire
A partir de 9,99 



Quantité

Présentation

La déportation. La faim. La privation.

Dans un Cameroun en guerre, Atamalu, jeune orphelin, va côtoyer la mort bien souvent. Les épreuves le pousseront à grandir plus vite pour devenir l’homme que son père n’a jamais pu être pour lui.

Sous les yeux attendris et inquiets de sa mère, notre jeune héros va alors défier le destin, créer ses opportunités en refusant la fatalité. Mains tendues, désillusions, espérance et solidarité ; Atamalu veut croire qu’il a en lui les clés pour changer de vie.

Digne hommage aux mères et aux enfants bravant les horreurs de la guerre, ce récit est celui d’un pays qui toujours se relève. Peinture réaliste et profondément humaine de l’histoire de l’auteur, ce roman biographique est le témoignage poignant d’une tranche de vie.

François Oscar Mayagal est né au Cameroun pendant la guerre d’indépendance. Après ses études dans des écoles confessionnelles et publiques, il obtient un baccalauréat technique et travaille pour subvenir aux besoins de sa famille avant d’exercer dans le social, en Suisse, où il vit avec son épouse et ses enfants.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “L’homme qui mourait souvent”

  • Mon Panier

  • Moyens de paiement

    • Paiement en ligne sécurisé