1816 L’année sans été

Version

,

ISBN

Pages

Format

(1 avis client)

Prix unitaire
A partir de 6,49 



Quantité

Présentation

« 1816, année extraordinaire, unique et à jamais mémorable ».

C’est ainsi que Louis Verguet commence la chronique de cette année sans été, dans le livre de comptes familial tenu depuis 1697 par sa lignée de vignerons jurassiens, où se lisent état des récoltes, étendue des propriétés, achats et location, anecdotes et chroniques, recettes et chansons populaires.

En mars 1815, le Tambora, volcan indonésien, donne lieu à une formidable éruption. Les ciels d’Europe et d’Amérique du Nord s’en trouvent obscurcis : chute des températures, récoltes nulles et famine s’ensuivent. De Jefferson à Lord Byron, de nombreux témoignages corroborent cette dramatique anomalie climatique.

 

Michel Vauchez, professeur d’histoire, a décrypté et commenté les mots du vigneron, représentant d’une classe populaire plus instruite et avertie qu’on ne l’imagine ordinairement. La qualité de son écriture, la justesse de son évocation et la pertinence de son analyse font de Louis Verguet un chroniqueur remarquable, pour un document qui ne l’est pas moins.

1 avis pour 1816 L’année sans été

  1. Michel Vauchez

    Il s’agit d’un document exceptionnel par le sujet traité (une année climatique hors du commun), par la cause de ces malheurs (une explosion lointaine et extraordinaire) par son auteur (un simple paysan) qui fait mentir Michelet écrivant  » c’est le silence des humbles qui fausse l’histoire », enfin par la conservation sur 300 ans du « manuscrit Verguet » que j’ai eu le plaisir de décrypter.

Ajouter un Avis

  • Mon Panier

  • Moyens de paiement

    • Paiement en ligne sécurisé