Chemin de l’Aube ou Vertu de la désespérance

Format

ISBN

Pages

Version

12,90 


Quantité

Présentation

À travers le récit intime d’une vie, ce roman nous montre que toute vie peut être, loin des apparences et des faux-semblants, dans un vide apparent, le terreau, la source, le creuset de quelque chose de plus grand. Plus loin, plus haut que la douleur de l’absence de tout amour, réside la promesse d’un amour plus beau, plus grand, plus fidèle.

 

Au-delà du désespoir, de l’abandon, de la solitude, se trouve un territoire vierge, luxuriant, un eldorado intérieur, un pays illimité de liberté et de beauté. Chacun le porte en soi.

C’est un privilège de l’humanité, au même titre que sans doute la haine ou la violence dont elle peut faire preuve. Mais une chose est vraie : quand on croit que tout finit, c’est alors que tout commence.

Laurence Quételart commence à écrire à l’âge de quatorze ans. Une âme passionnée s’insurge contre les blessures injustes de l’enfance, puis celles de l’amour et trouve dans la contemplation du monde, sa beauté gratuite et immédiate, sa sublime présence, une tendre consolation. D’abord auteure de poèmes, elle signe ici un roman qui n’est pas une autobiographie mais un récit sous la forme du fragment tourné vers les atermoiements du coeur, ses tourments, mais surtout l’extraordinaire pouvoir de renaissance d’un regard émerveillé. Originaire du nord de la France, elle a rejoint la Bretagne où elle vit aujourd’hui.

 

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Chemin de l’Aube ou Vertu de la désespérance”

  • Mon Panier

  • Moyens de paiement

    • Paiement en ligne sécurisé