Le Chant de la mère

Version

ISBN

Pages

Format

24,40 



Quantité

Présentation

Comptoir de Bafata, fin des années 1920.

Mati vit dans les cases indigènes. Elle a eu deux filles, Jacinta et Sónia, d’un Portugais nommé Basilio, gérant de la maison de commerce de Govéa. Celui-ci veut envoyer ses enfants au Portugal, mais sans leur mère. Mati s’enfuit alors avec ses filles à Kolda, dans la colonie française du Sénégal.

Passent les années de la Grande Guerre et sa détresse. Jacinta et Sónia sont devenues de ravissantes jeunes filles.

À Bansang, en Gambie anglaise, Jacinta devient la compagne de Sofiane, un commerçant libanais beaucoup plus âgé qu’elle. Après cinq années de romance, Sofiane trouve une maîtresse. Meurtrie, Jacinta quitte la Gambie, et part dans le cadre nouveau de Ziguinchor, au Sénégal français, et passera d’amant en amant.

Sónia, de son côté, tombe amoureuse de Louis, un Français. Ils vivent pendant cinq ans une passion, avant de s’envoler pour la France, à Neuves-Maisons, en face des hauts-fourneaux où la métisse connaît le froid, la solitude et le déracinement, et tombe dans la dépression. Trois ans plus tard, elle rentre en Afrique avec ses enfants, guettée par la folie.

Né à Paris en 1957, René Rivière fut professeur de lycée à Dakar, titulaire d’un doctorat en géographie. Le chant de la mère est son premier roman, inspiré d’une histoire vraie.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Le Chant de la mère”

  • Mon Panier

  • Moyens de paiement

    • Paiement en ligne sécurisé