On vous soignera quand vous serez guéris

Version

,

ISBN

Pages

Format

(8 avis client)

18,00 



Quantité

Présentation

On vous soignera quand vous serez guéris :

Connaissez-vous Schtroumpf ?
Non, pas un petit personnage de bande dessinée mais ce jeune toxicomane, Didier de son vrai prénom. Et il voudrait tellement s’en sortir, Didier alias Schtroumpf, de la toxicomanie !
Un éducateur et un comédien le savent bien, alors ils conjuguent leurs efforts pour l’aider de leur mieux. Mais c’est si dur… De quel côté penchera finalement la balance ?
Loin des théories distanciées et des statistiques impersonnelles, ce parcours singulier reflète le quotidien de beaucoup.
Que vous soyez directement concerné(e) ou non, ce récit questionne le mal-être qui pousse tant de jeunes à se mettre ainsi en péril.

8 avis pour On vous soignera quand vous serez guéris

  1. Un prof de piano

    En lisant ce livre je relève l’humour et les rebondissements qui assurent des imprévus à tous les chapitres.

  2. Mireille J.

    Cette histoire nous fait prendre conscience de la difficulté à soigner les drogués et aussi qu’il y a un énorme problème concernant les soins de ces malades. Il faudrait que ce livre soit lu par tous les jeunes qui bêtement faiblissent un jour pour cette drogue, par les médecins pour qu’ils modifient leur façon de travailler, les associations pour qu’elles agissent différemment.
    Le lecteur, après avoir lu ce livre, regardera vraiment différemment ces personnes qui ont choisi de se détruire.

  3. Rita N

    Titre ô combien ironique, mais malheureusement tellement vrai. L’histoire d’une chute libre, de l’autodestruction d’un jeune – un adolescent ! On n’est pas encore adulte à 20 ans, on est encore beaucoup trop jeune. Trop jeune pour souffrir, trop jeune pour mourir. 
Avec beaucoup de pudeur et d’affection, le narrateur nous livre ici un morceau de la vie d’un jeune drogué, rencontré par hasard, à qui il tente d’apporter aide et soutien pour le sortir de l’enfer. En parallèle il nous fait voyager dans les souvenirs de sa mère et sa propre enfance, sur des chemins parfois tortueux, mais toujours remplis d’amour. Ici, pas de larmoiement, pas de tragédie, pas de jugement, juste les faits relatés tel un journal intime, journal qui pourrait être le nôtre un jour.

  4. Aline D

    Le sujet n’est pas facile mais il est très bien décrit. On suit avec intérêt les déboires de Didier un jeune homme un peu paumé et sans famille. 
Sans véritables ressources, il est SDF à Paris tout en vivant de petits boulots. On apprend qu’il a une hépatite rare puis qu’il est toxicomane. 
La vie ne lui a pas fait de cadeaux et c’est un combat quand on n’a pas d’adresse fixe, pas de CMU… 
Heureusement il rencontre son ange gardien qui va l’écouter, l’accueillir et essayer de l’aider.

  5. Françoise D

    Poignant, je n’ai qu’un mot pour qualifier ce roman qui raconte une histoire simple et tellement douloureuse. A moi qui n’ai jamais connu la drogue, ou tout du moins l’addiction à un quelconque produit, j’ai compris bien des choses. La fragilité de ces êtres est palpable à travers les méandres administratifs. L’absurdité des mécanismes administratifs broie leurs proies, sans compréhension, sans bienveillance, sans humanité… Les mots sont simples, le récit est fluide, frappant au passage à nos portes avec des addictions plus « sociables » mais néanmoins présentes. Merci à vous d’aborder ce sujet tellement délicat de l’addiction et des difficultés d’en sortir. J’aurais aimé une pointe d’espoir cependant, histoire de me dire que le monde n’est pas voué à l’échec, et que les hommes de bienveillance existent encore, en force, pour rétablir ces êtres perdus.

  6. Thierry

    Récit d’un passage de vie, poignant et émouvant sur un personnage en manque d’affection très jeune, engendrant chez lui de grandes souffrances et de réelles difficultés relationnelles. 
Nous plongeons dans son univers dont on est loin de s’imaginer aussi difficile à vivre et aussi violent, de par les contradictions, les renoncements, les mensonges et les dangers vécus. Sa vie de jeune, qui n’est en fait que le reflet de notre société, individualiste, indifférente aux maux des plus faibles, diffusant peu d’amour et de compassion pour les Hommes.



  7. Joelle J.

    J’ai adoré ce roman qui pourrait tellement être une histoire vraie tellement l’auteur nous détaille et a tellement bien écrit ce roman. On découvre l’univers d’un ancien toxicomane qui se fait aider par Jean-Paul et Marc, qui essayent de faire de leur mieux pour soutenir ce jeune homme dans cette rude épreuve. On les voit confrontés aux rudes lois administratives, les hôpitaux, les médecins… C’est un roman vraiment trop intéressant et qui est un plaisir à lire… A la fin, je me suis dit : Ce n’est pas possible je suis sûre que dans la réalité cela se passerait exactement comme ça malheureusement…

  8. nolin@noos.fr

    Une mémoire de celluloïd décapée à l’acide : ce récit est un témoignage si poignant qu’une fois la dernière page lue, Il ne cesse de vous poursuivre et vous soumet à de profondes interrogations. Récit écrit au scalpel, sans artifices qui nous emporte sans ménagements dans une vertigineuse descente aux enfers de la toxicomanie. Un livre à lire sans plus attendre.

Ajouter un Avis

  • Mon Panier

  • Moyens de paiement

    • Paiement en ligne sécurisé